Collegium Orpheus

Jean-Marc Labylle

C.P.E Bach, Concerto pour violoncelle en La Majeur - Patrick Langot (live 2009) 

Jean-Marc Labylle, Direction Artistique

 

"Sa relecture personnelle, son sens inné de la respiration et sa dynamique le hisssent au rang des plus grands chefs actuels du Baroque."

Diapason

 

C'est en 1972 que Jean-Marc Labylle, après des études à la Schola Cantorum de Paris dans la classe de flûte à bec de Roger Cotte, entame une carrière de soliste au sein de l'orchestre de chambre Paul Kuentz avec lequel il interprète les principaux concertos de Bach, Vivaldi, Haëndel, Telemann... Sa jeune carrière le conduit à se produire dans les plus grandes salles françaises, ainsi qu'en Espagne, Italie, Belgique, au Luxembourg aux cotés de solistes prestigieux tels que Maurice André, Huguette Dreyfus, Jacques Chambon, Bernard Soustrot, Guy Touvron, Eric Aubier...


Dès 1975, ses analyses le conduisent tout naturellement à approfondir l'interprétation des oeuvres baroques grâce à l'étude des traités de musique ancienne pour parvenir à une authenticité toute nouvelle. Pour ce faire, il réunit une dizaine de jeunes musiciens et forme son ensemble le Consort Orpheus et commence à explorer le répértoire de la musique des XVIème, XVIIème, et XVIIIème siècles en travaillant le style particulier de ces époques.



En 1986, le Consort Orpheus devient le Collegium Orpheus, premier groupe d'instruments anciens de Bretagne. Depuis 1990, il se consacre en priorité à la musique sacrée et crée deux ensembles vocaux Finis Terrae à Brest et Aquilonia à Quimper, avec lesquels il a donné les grandes oeuvres du XVIème au XIXéme siècle (Monteverdi, Vivaldi, Bach, Mozart, Haydn, Beethoven).

 

En parallèle, Jean-Marc Labylle mène un profond travail pédagogique, ce qui lui vaut d'être engagé par les J.M.F, les Musigrains (Concerts à la Salle Pleyel) et de devenir professeur au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Brest, où il dirige la classe de flûte à bec et de musique baroque.Depuis les années 2000, il organise chaque été les tournées des "Jeunes Talents du Collegium Orpheus" afin de permettre à de jeunes professionnels de se produire en solistes et en petites formations, et de faire décourvrir, ou redécouvrir au public des oeuvres parfois méconnues du répertoire baroque. Son engagement, son rayonnement musical et son charisme personnel ont permis à la Bretagne de voir éclore de nombreux talents qui font désormais de cette région une terre incontournable de la musique ancienne.